« Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain. » (Roland Dorgelès). Personne ne peut rien contre la volonté de Dieu. Le président Alassane avait fondé tout son espoir sur un seul homme. La vie nous apprend la prudence. Écoutons-là, donc. Rien n’est marrant dans ce dessin. C’est pourquoi, nous respectons le deuil du peuple ivoirien en sortant les émotions de notre vieux père ADO. 

By sunnywest